Conseil municipal: Défendre la probité de la police municipale.

9 septembre, 20162:14 @

0


Conseil municipal: Défendre la probité de la police municipale.

Mon intervention concernant le point XI. Affaires juridiques, au conseil municipal du 8 septembre 2016.

« Délibération requérant le dépôt par le Maire d’Asnières-sur-Seine, au nom et pour le compte de la Commune d’Asnières-sur-Seine, d’une plainte avec constitution de partie civile contre X du chef de diffamations publiques envers un corps constitué ».

Je suis intervenu, après que les élus de gauche d’opposition aient indiqué ne pas vouloir participer au vote et qu’une élue siégeant avec eux ait indiqué voter contre.

« Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Au vu des propos tenus sur internet, je n’ai pas la même perception que les élus qui se sont exprimés.

En effet, il s’agit bien ici d’un opposant politique qui instrumentalise et qui attaque la police municipale pour réaliser son attaque politique. C’est une faute, on ne peut pas sur Internet, instrumentaliser la police, faire et dire tout et n’importe quoi. Ici, c’est bien la police municipale qui est mise en cause.

Concernant cette délibération, je voterai donc pour le dépôt de cette plainte car je ne trouve pas acceptable que l’on mettre en cause l’intégrité des forces de l’ordre rendant leur travail sur le terrain encore plus difficile dans un contexte national que nous connaissons tous.

Qu’il s’agisse de la police municipale ou de la police nationale, il nous faut, je pense, sans aucune hésitation toujours condamner, les propos qui portent atteinte à leur probité.

Pour cette raison, je voterai pour le dépôt de cette plainte et j’espérais aussi que l’ensemble du conseil ferait de même afin que les agents sur le terrain entendent bien que nous élus, les soutenons pleinement. Lancer également un message à tout opposant ou toute personne politique, qu’elle soit de la majorité ou de l’opposition, que sur les réseaux sociaux, on ne peut pas tout se permettre.

Merci. »

Suite aux différents échanges, j’ai repris la parole afin d’indiquer que je ne comprenais pas, que l’on puisse dire que la PM n’avait pas été mise en cause lorsqu’elle est accusée d’être, je cite,  » source de tension, multipliant les provocations ».

En conclusion, si je partage l’opinion que la judiciarisation de la vie politique est à éviter, il me semble également que l’on ne peut se dispenser de réagir lorsque les forces de l’ordre sont ainsi atteinte dans leur probité.

Résultat du vote:

Ont voté pour, les élus de la majorité ainsi que Thierry Le GAC Conseiller municipal d’opposition DVD-Réinventons Asnières.

Ont refusé de participer au vote ou voté contre, les autres élus de l’opposition.