Le couvre–feu prolongé à Asnières.

24 mars, 20113:23 @

0


Le couvre –feu a été prolongé à Asnières jusqu’au 31 mars.

Au lieu de laisser la situation dégénérer depuis des mois sans réaction, la mairie socialiste, laxiste en matière de sécurité, aurait du prendre des mesures depuis bien longtemps. Le recrutement  du  nombre prévu de policiers municipaux (actuellement en sous effectifs), la modernisation de  la videoprotection, la mise en place d’actions de prévention et une véritable politique de la jeunesse auraient permis de diminuer l’insécurité notamment à la tombée de la nuit.

Concernant la politique de la jeunesse à Asnières celle-ci est inexistante, le bilan du maire adjoint à la Jeunesse et aux Sports, candidat socialiste aux élections cantonales, est reconnu unanimement catastrophique par les habitants. Il convient également dans ce domaine d’agir plutôt que de communiquer.

Maintenant que nous propose le maire ?

On peut découvrir, ce matin dans Le parisien du jeudi 24/03,  les solutions proposées pour réconcilier les habitants d’Asnières et de Gennevilliers :   mettre en place une mosaïque réalisée par les enfants des 2 villes, des sorties et des vacances communes, un livre compilant des textes écrit par les jeunes des 2 villes  …

En quoi ces mesurettes vont-elles améliorer la situation et le cadre de vie des habitants des quartiers concernés ?

Il ne faut pas oublier que le problème ne vient pas « des jeunes »  mais de seulement quelques jeunes qu’il convient de prendre en charge autrement que par des sorties !

Il convient d’être juste mais ferme, la sécurité est la 1ère des libertés.

Elu, je souhaite la création d’une brigade départementale, moderniser la vidéoprotection laissée vétuste par les socialistes à Asnières et donner davantage de moyens à la police afin de protéger les Asniérois.

Enfin mettre en place une véritable politique de la jeunesse grâce à notre département afin de compenser les défaillances de la municipalité.

Faisons d’Asnières, une ville plus agréable à vivre !