Nouvelles zones de stationnement payant sur Asnières ?

23 octobre, 20107:05 @

2


Nouvelles zones de stationnement payant sur Asnières ?

J’ai assisté en compagnie de Patricia CHAVINIER, ma suppléante pour les élections cantonales de mars prochain (actuelle conseillère générale du canton), mercredi dernier à la réunion sur le stationnement payant que la municipalité socialiste souhaite mettre en place dans les quartiers Bac-Bécon-Flachat.

La municipalité PS a explicité le projet par une argumentation parfois curieuse. Il est vrai que les habitants, des quartiers Bac-Bécon-Flachat, présents ont rapidement et très logiquement, lors des différentes questions, mis les intervenants devant certaines contradictions, voir incohérence du discours.

Le projet actuel prévoit un abonnement pour les résidents de 17 euro par mois (soit sur 11 mois, coût de 187 euro, le mois d’août étant gratuit), et pour les non résidents de 36 euro/mois.

Pour le secteur gare de Bécon, le stationnement serait payant notamment dans un secteur de 250 mètres autour de la gare.  Au nord, l’avenue Faidherbe constituant la zone de fin de stationnement payant.

La situation actuelle est un stationnement très difficile de jour comme de nuit. Les habitants, qui ne disposent pas de parking privé, cherchent une place le soir en rentrant chez eux.

Cette solution de stationnement payant apporte-t-elle une solution améliorant le stationnement et permettant de trouver une place plus rapidement ? Lorsque l’on connait les problèmes de stationnement en centre ville, à la gare d’Asnières …,  alors que le stationnement est payant, on peut en douter.

Afin de justifier le projet, la municipalité utilise également l’argument des véhicules étrangers à Asnières stationnant à proximité de la gare de Bécon en journée. Il s’agit selon la mairie de 60 véhicules. Avec environ 60% d’entre eux sur Asnières. C’est-à-dire SEULEMENT 36 véhicules pour le stationnement sur la zone concernée par le projet municipal. Cet argument ne peut donc pas justifier ce projet.

De plus,  les rues qui sont gratuites verraient alors logiquement une pression de stationnement plus importante. Un déséquilibre dramatique entre les deux secteurs serait alors créé. Sans évoquer non plus, les plus petites rues résidentielles. Bon courage aux résidents.

A ce problème, la municipalité PS a alors indiqué qu’un stationnement payant sur toute la ville serait sans doute une solution ………!

Les choses sont donc effectivement claires. Entre la phrase ‘’pour l’instant’’ souvent dite par les élus socialistes présents et cet aveu, nous pouvons penser que la municipalité se dirige vers un choix du tout payant pour le stationnement à Asnières.

Concernant le financement, la municipalité résume également l’opération comme étant « non rentable ».  Alors quel est l’intérêt ? Le coût d’installation (charge supplémentaire pour les finances publiques), le coût supplémentaire pour les résidents (187 euro par an), l’absence de gain de place et enfin le soir, une situation INCHANGEE pour les résidents…

Bref, sachant que le stationnement payant ne résoudra aucunement le stationnement dans le quartier, le choix de la municipalité contribuera donc surtout à créer un nouveau déséquilibre dans le secteur et à faire payer ENCORE les Asniérois.  Et ceci dans l’attente que tout Asnières devienne payant au stationnement. Bref après le chéquier pour les taxes foncières et d’habitation, sortons maintenant le porte monnaie et la carte bancaire !!