Affrontement de bandes entre Asnières et Gennevilliers

30 novembre, 20097:48 @

4


Affrontement de bandes entre Asnières et Gennevilliers

Encore une fois, notre ville est citée pour des faits de violence.

Effectivement hier soir, dimanche 29 Novembre, deux bandes se sont affrontées au niveau des Courtilles et du boulevard intercommunal séparant les communes d’Asnières et de Gennevilliers. L’intervention des forces de l’ordre n’a pas permis dans un premier temps de rétablir le calme puisque les incidents se sont poursuivis dans la cité du Luth (Gennevilliers).

Lors de mes activités d’adjoint au Maire à la Jeunesse, je me rappelle avoir été appelé pour participer, à l’époque, à une réunion entre les villes de Clichy et d’Asnières pour trouver des solutions afin de régler une série d’incidents résultant d’une rivalité entre un groupe des Mourinoux et une cité de Clichy.

Aujourd’hui, il s’agit de bandes d’Asnières et de Gennevilliers qui sont en conflits ouverts depuis un certain temps.

Cette lutte de territoire est intolérable. Comment pouvoir sortir, laisser sortir ses proches en ayant connaissance de tels incidents. Les Asniérois et les Gennevillois, des secteurs concernés, n’ont pas un simple sentiment d’insécurité mais bien au contraire ils vivent cette insécurité. C’est la liberté de Circulation, liberté essentielle pour tous les citoyens, qui est ici menacée.

C’est pourquoi au-delà de toutes considérations purement politiciennes, il est urgent et important que les différents acteurs politiques prennent leurs responsabilités.

Le maire d’Asnières (PS) se doit d’augmenter les effectifs de polices Municipales et  leur assurer un soutien indéfectible afin de leur permettre de travailler dans les meilleures conditions.

La situation doit également être revue au niveau de la Police Nationale afin qu’une Uteq soit effectivement affectée à ce secteur Asnières Gennevilliers.

Enfin la justice doit pouvoir sanctionner lourdement les responsables. Il est souvent trop facile de parler de mineurs et de tout minimiser. La responsabilisation des parents est également nécessaire.

Pour conclure, les Asniérois n’ont que faire des déclarations de leurs élus, ils ont besoin d’actions.

Soulignons que deux fonctionnaires de police ont été blessés lors des affrontements.  Je leur souhaite un prompt rétablissement.