Le département des hauts-de-Seine améliore la restauration scolaire de nos collèges.

Depuis la rentrée,  le département propose aux demi-pensionnaires de 13 collèges de composer eux-mêmes, lors des repas, leur hors d’œuvre.

Ce dispositif innovant permet ainsi aux élèves d’avoir une autonomie et  l’embarras du choix au niveau des entrées qui étaient auparavant souvent boudées par nos collégiens. Dans les établissements concernés la consommation des entrées a augmenté de plus de 30%.

Cette amélioration de la qualité de restauration,  des collégiens et du personnel des établissements concernés, est indéniable. D’un point de vue santé, les repas sont ainsi également plus équilibrés.

Le conseil général, avec la commission départementale des menus, poursuit l’amélioration de ce système en s’attaquant maintenant aux plats principaux et aux desserts.

Ce dispositif doit s’étendre aux autres établissements du département mais nécessite préalablement un aménagement des espaces de circulation des restaurants de nos collèges. Ce dispositif va donc se faire progressivement.

Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, je suis très attaché à l’amélioration de la restauration scolaire qui est importante pour la santé de nos jeunes collégiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.